[Hors série] Les Rois du Gâteau, la finale



Vous avez dernièrement pu suivre mes aventures Les Rois du Gâteau avec le casting et les coulisses des sélections. Pour clore le chapitre, voici comment s'est déroulée la finale de l'émission.


Comme mon épisode de sélections avait été tourné le premier jour, il m'a fallu attendre et attendre avant de savoir si je serais sélectionné parmi les trois grands finalistes. 




Jeudi 27 avril... Capucine, notre nounou de l'émission, m'appelle pour m'expliquer comment allaient se dérouler les sélections pour la finale. Je serai contacté vendredi (veille de la finale) via Skype. Mon ami devra être présent pour filmer ma réaction face au délibéré. Si je ne suis pas sélectionné, Capucine m'appellera directement. Si je suis sélectionné alors ce sera Cyril Lignac en personne qui me l'annoncera. Plus qu'à attendre. À vrai dire, j'y croyais peu vu ma piètre prestation en épreuve 1.

Vendredi 28 avril... Je me lève aux aurores, un peu crispé, de peur de rater l'appel. J'avais pris mon jour de congé, histoire d'être au calme. La réponse devait tomber entre 10h et midi. Je me doutais pourtant que l'appel serait plus tardif étant donné que d'autres épisodes de sélections étaient tournés le jour même. 

Vers 16h30, Capucine me demande de me tenir prêt. 17h30... On me contacte par Skype pour procéder aux différents réglages. Patience, patience. 19h45... Ça sonne, c'est le moment et là je sens la boule au coeur. Lorsque je cliquerai sur le bouton répondre, je verrai soit le visage de Capucine soit celui de Cyril et je serai fixé.

Et Cyril apparaît sur mon écran :-) Je me dis que rien est fait, on ne sait jamais. Il fait un résumé des sélections, il me parle du fameux gâteau à la spatule, il me dit que j'ai bien progressé... et qu'on allait finalement tester mon gâteau en vitrine. Bordel, je suis en finale!!! Trop le bonheur!! Je n'y croyais pas un instant à cette finale.

Pour moi, la suite c'était vraiment que du bonheur. Tellement heureux d'être en finale que je me foutais complètement de son issue.


Photo : estelle_lbs

Fin de soirée... Je reçois plusieurs appels de Kitchen Factory puis de Benoit Couvrand, le chef de la pâtisserie Cyril Lignac, qui me demande comment je compte m'organiser pour la finale. Euh... Benoit, je vous avoue que j'ai tellement attendu cet appel que je n'ai même pas songé à ça. Je réfléchis en direct live. Il va falloir réaliser 50 entremets individuels en 4 heures. Je lui explique que je vais commencer par le crémeux, puis la mousse, le glacage et le biscuit. Comme j'aurai seulement 3 moules à disposition, il faudra que je réalise deux fois la mousse. Pour le reste, il suffit de faire marcher la table de multiplication (comme Afi sait bien le faire hihihi). J'essaye de penser à tout, notamment le temps de refroidissement du glacage. Donc je décide d'intercaler la préparation du glacage entre les deux mousses. Je salue Benoit et lui donne rendez vous à demain matin.

Minuit... L'heure d'aller se coucher, enfin reste le grammage à apprendre. De toute manière, j'ai du dormir une heure cette fameuse nuit...

Samedi 29 avril... Nous nous rendons à Epinay avec mon ami. Pour ce jour spécial, nous avions le droit d'être accompagné en coulisses. 7h du mat, j'arrive et je rencontre Émilie et Afi. 




Capucine nous briefe et nous rappelle que nous sommes soumis à une clause de confidentialité. Même entre nous, nous n'avions pas le droit de nous raconter nos sélections respectives. On commence le tournage avec l'arrivée en cuisine, la descente des marches avec la reproduction de nos gâteaux sous cloche, le jeu de regard genre esprit de compèt. Et c'est parti! 




Pour cette épreuve, il faut savoir gérer de grosses quantités. Il m'a fallu casser environs 25 œufs pour mon crémeux et en clarifier une bonne vingtaine pour la mousse. 




Tout se passe bien pour le crémeux, même si le temps défile à une vitesse incroyable. Benoit Couvrand est là pour regarder nos moindres faits et gestes, et c'est normal, les gâteaux que nous fabriquons sont destinés à la commercialisation et l'hygiène doit être irréprochable.

Le crémeux part en cellule. L'heure est venue de réaliser la mousse. Pour la crème anglaise, tout se passe à merveille. Il faut y ajouter une crème  montée. Pour gagner du temps, j'ai essayé de monter 800g de crème au batteur. Et là le drame, y en a partout. Vous me direz, j'aurais dû mettre un torchon ou un film sur le bol, mais dans la précipitation, je n'y ai pas pensé. Il faut dire que je n'ai pas l'habitude de réaliser autant de quantités. Bien sûr, Cyril est arrivé à ce moment précis et j'en ai pris plein la tronche, la honte... Ah je peux vous dire que quand Cyril est repassé, mon plan de travail était nickel chrome. Dès que je le voyais arriver en haut des marches, je devenais une vraie Conchita (hahaha).




La mousse faite, je procède au montage avec l'insert crémeux. Puis direction la cellule. Je réalise le glaçage, je démoule et je remets les entremets en cellule, je continue avec la deuxième mousse, nouveau montage et enfin le biscuit. 

Mon premier démoulage fut impeccable, le deuxième calamiteux, comme vous avez pu le voir devant votre petit écran. Les entremets étaient restés un peu plus longtemps en cellule et ils étaient vraiment très très congelés et très durs à démouler... au point que certains ont voltigés. Vive les gâteaux sauteurs! Enfin je m'en serais bien abstenu (hahaha). 

Les dernières minutes furent intenses avec le glaçage, la pose des entremets sur les biscuits et la touche de déco apportée par la feuille d'or.




Une fois la préparation des entremets terminée, nous les avons mis en bacs puis transportés jusqu'au camion. Je ne vous raconte pas à quel point j'étais stressé de faire tomber les bacs! Le camion s'en va... Nous prenons un autre véhicule, direction Fou de Pâtisserie, la boutique de la rue Montorgueil. 



Nous arrivons et rencontrons Marwane qui nous accueille et nous invite à déposer nos gâteaux en vitrine. Quelle fierté d'avoir son entremets déposé à côté du 2000 feuilles de Pierre Hermé ou de l'Equinoxe de Cyril Lignac... 

Nous rentrons au studio, avec un sandwich au passage... et oui il est près de 17h et nous n'avons toujours rien dans le ventre. Arrivé en studio, nous avons pu nous poser une petite heure, le temps de laisser les clients procéder à leur choix. Retour en cuisine, nous regardons quelques extraits de ce qui se passe à la boutique. D'ailleurs, nous en avons vu beaucoup moins que ce qu'on a pu voir à la télé. 




Et l'enchaînement est très rapide... Cyril arrive et nous donne le verdict. Comme vous avez pu le constater, un grand moment d'émotion s'ensuivit.

Toute la production m'a félicité. Puis Capucine m'a dit de me dépêcher de retrouver mon ami resté en loges. Je lui annonce la nouvelle, on se retrouve à pleurer comme deux gosses, c'était un moment qui restera gravé dans ma mémoire.

Dernière étape avec une interview d'une heure, un retour sur le déroulé de l'ensemble de la journée. Ainsi se termine le tournage de l'émission.




Cinq mois plus tard, nous avons réussi à tous nous retrouver entre candidats, grâce à l'initiative d'Ahmed, l'ange gardien pâtissier. J'ai sympathisé avec Valérie, ma petite frite au grand cœur. Nous avons essayé d'organiser notre promotion à travers la page Les Rois du Gâteau sur Facebook

Puis nous nous sommes, pour la plupart, retrouvés chez moi pour la diffusion de la finale. Un grand moment de bonheur de retrouver - ou de rencontrer - les amis.

Mounira, Thomas, Ahmed, Eugénie, Muriel, Sophie, Giovanna, Ramy, Sabine, Anthony, Alexandre, Cholé, Clément, Hamza, Lisa, Amythis, Sephora, Philippe, Christelle, Kelly, Yannick, Nathalie, Virginie, Afi, Mélissa, Elie, Ophélie, Valérie, Lydie, Laetitia, Pascale, Jade, Sofia, Gauthier, les deux Benjamin, les deux Stéphanie et les trois Émilie, je vous dis à tous MERCI du fond du cœur, je ne vous oublierai jamais!




La semaine de commercialisation de mon entremets yuzu noisette s'est terminée. La vente fut un franc succès, ainsi qu'en témoigne cet article de TV Magazine pour Le Figaro : cliquez ICI

J'ai maintenant repris ma vie habituelle, avec je l'espère, de prochains projets d'ateliers et de démos, et bien sûr la poursuite de ce blog. À tous mes lecteurs, je ne vous remercierai jamais assez. Merci de m'avoir soutenu jusqu'au bout! Je suis fier de vous apporter la première couronne des Rois du Gâteau!!!




A très vite pour de nouvelles aventures!



5 commentaires:

  1. Et bien quelle aventure ! Je viens seulement de lire ton résumé , je te dis encore un grand bravo ! Et tu peux être fière de toi ... tu as réussi :-) gros bisous David ♡

    RépondreSupprimer
  2. bonjours je vous félicite pour cette victoire amplement mérité, mais je cherche partout votre recette dans sa version individuelle mais n'arrive pas a la trouvé merci de me la faire parvenir lagoutiere31@aol.com

    RépondreSupprimer